A partir du 8 décembre

 

EPDI : un RDV a ne pas prendre à la légère.

Du 8 décembre au 18 janvier prochain, Vous et votre hiérarchie devez établir l’Entretien

d’appréciation de la Performance et du Développement Individuel (EPDI)

 

Pour la CFDT, l’EPDI doit servir avant tout le/la salarié-e, l’aider à faire le

point sur son évolution professionnelle, sa rémunération, sa formation et à s’entretenir

avec sa hiérarchie.


Selon l’article 36 de la Convention Collective, cette évaluation doit permettre :

- D’analyser objectivement l’adéquation entre les exigences du poste, les compétences

professionnelles et les moyens alloués par l’entreprise dont la formation

- D’apprécier les performances et les besoins en formation

- De suivre l’évolution de la qualification professionnelle du salarié-e

- D’évaluer son parcours professionnel, ses niveaux de salaire et de classification.

Indépendamment de ces bonnes intentions invitant chaque salarié-e à être au cœur de

son épanouissement professionnel, cet EPDI peut parfois servir de piège en mettant le

salarié-e en porte-à-faux.

ATTENTION DANGER

Méfiance quand on vous parle de plan d’accompagnement (la direction pensant que cela fait moins peur que

« plan d’actions individuel »). C’ est au contraire loin d’être anodin car cela peut éventuellement se transformer

en licenciement pour insuffisance professionnelle - article 26 de la Convention Collective.

Ce plan cumulé à des commentaires peu gratifiants dans l’EPDI, appuyés par quelques entretiens individuels et/ou

des messages d’observations habilement distillés : on risque la porte !

Alors, prudence lors de l’entretien EPDI

en cas de DOUTE : contactez vos élu-e-s cfdt

Quelques conseils pour votre évaluation

- Préparez soigneusement votre entretien (qui doit être fixé au moins 8 jours avant),

- Choisissez des formations (recueil et/ou hors-recueil) vous permettant d’évoluer, de

vous adapter aux changements des métiers bancaires, de répondre à vos éventuels points

faibles relevés par la hiérarchie,

- L’accès à la formation professionnelle est un droit, demandez à votre hiérarchie de la

matérialiser,

- Prenez le temps nécessaire pour discuter, point par point, le contenu du formulaire en

n’acceptant pas un simulacre d’appréciation,

- L’évaluation de la performance globale doit tenir compte des événements ou particularités

qui ont influés sur l’activité de l’année (maladie, absences de collègues, mutation, conjoncture

économique, l’ambiance et le relationnel dans votre unité, etc.). Si cette performance est bonne,

votre responsable (si possible) notifie qu'elle mérite une reconnaissance en termes de salaire, à défaut,

n’hésitez pas à indiquer vos prétentions dans l’encart qui vous est réservé,

 

Les salarié-e-s ont une obligation d’activité mais n’ont pas une obligation de résultat.

- En ce qui concerne la détermination des objectifs de l’année à venir, n’entérinez pas des objectifs

irréalistes et n’hésitez pas à préciser par écrit que votre signature ne valide ni l’appréciation, ni ces objectifs,

- Pensez à rédigez la mention suivante : « Cette validation informatique ne vaut que pour attester que

l’entretien a eu lieu, elle n’approuve en rien les éléments subjectifs, ni l’acceptation des objectifs de l’année à venir ».

 

ENTRETIEN RH : pensez-y !

L’entretien RH : cochez la case, si vous souhaitez être reçu-e. Sinon, vous pourrez toujours attendre…

Et encore, une relance est bien souvent nécessaire malgré l’importance de cet entretien qui permet de

mieux appréhender vos possibilités d’évolutions professionnelles et salariales.

Nota bene : cet entretien va devenir obligatoire tous les deux ans. Veillez-y !

 

Vous avez 48h à réception de votre bilan EPDI pour faire valoir vos commentaires, passé ce délai,

votre N+1 a le pouvoir de transmettre l’évaluation au N+2 sans vos remarques !

Si besoin, faites vous aider, vos élus CFDT peuvent vous conseiller en « toute discrétion »

 

Imprimer systématiquement ce document tous les ans, il est fondamental d’en disposer

pour vos délégués CFDT pour mieux défendre de vos droits face à votre hiérarchie ou

DRH (salaires, évolution de carrière, désaccords…), et conservez les tout au long de votre

carrière au CdN. C’est le seul document écrit et opposable

 

Nouveauté EPDI depuis 2013 : « diriez-vous que votre charge de travail, l’organistation

du travail dans votre entité ainsi que l’articulation entre votre activité professionnelle et

votre vie personnelle et familiale sont adaptées ? » Répondez objectivement a ces questions !

Selon la CFDT, les effets éventuels d’un acquiescement ne correspondent pas toujours à la réalité,

et nient entre autre :

                     - l’augmentation constante de la charge de travail et des objectifs mal calibrés

                     - l’impossibilité de justifier une activité en berne liée à l’environnement de travail et conjoncturel

Par ailleurs, nous craignons que la Direction cherche à se dédouaner des conséquences négatives que

votre charge de travail pourrait engendrer sur votre vie personnelle et votre santé.

 

ATTENTION : cette appréciation annuelle influencera fortement l’examen de votre situation salariale

(prime et/ou augmentation pérenne) en février prochain lors des Comités de rémunération, comités

qui risquent d’être la seule source d’augmentation de votre pouvoir d’achat, les augmentations

collectives ne semblant plus être au gout de la direction depuis plusieurs années en dépit des

revendications vigoureuses de la CFDT et de toute justice sociale.

 

Pendant toute la période d’évaluation, les délégué-e-s CFDT sont à votre disposition,

en toute confidentialité, pour vous aider dans la rédaction de votre commentaire intégré dans votre  E.P.D.I.

Vous pouvez compter sur leur soutien et leur expérience.

Image: