Avec des moyens, c'est mieux !

Consultations sur les Orienations stratégiques

Depuis 2015, le Comité central d'entreprise est consulté sur les orientations stratégiques de
l'entreprise et sur leurs conséquences sur l'activité, l'emploi, l'évolution des métiers et des
compétences et l'organisation du travail.

Ces dernières années, la CFDT constate avec satisfaction que les orientations « business »
prises par la Direction générale ont permis au Crédit du Nord de réaliser d’excellents résultats,
de maintenir peu ou prou la satisfaction client sur le podium et, après la grande frayeur liée
à Convergence (dont nous subissons encore les conséquences au quotidien), de redevenir
une banque conservant un modèle de proximité clients tout en étant à la pointe des outils
digitaux
.

Nous ne pouvons que « valider » sur ces principes la continuité de cette stratégie : leader en
satisfaction clients, continuité du développement commercial et financier, rentabilité, préparation
de la banque de demain, « développer un environnement de travail épanouissant et enthousiasmant ».

Cependant, cette réussite a nécessité et nécessitera de profondes transformations de notre entreprise :
informatiques, « back et middle-offices » et réseau d’agences avec le déploiement des fameux
écosystèmes.

Nous sommes très conscients de cette nécessaire adaptation, si et seulement si, elle se fait aussi
dans l’intérêt des équipes et donc avec les moyens nécessaires
. En effet, sans sacrifier un peu de
rentabilité, comment réaliser ces ambitions économiques et RH.

Pour ce faire la CFDT et le SNB (2 des principales Organisations syndicales dans l’entreprise) ont
porté devant la DG des propositions communes*
dont nous vous livrons les principaux éléments :

 

- Investir dans l’analyse et la prévention de la souffrance au travail (RPS).

- Mieux calibrer les effectifs, en clair les augmenter où cela est nécessaire !

- S’assurer qu’aucun poste ne soit vacant en renforçant les équipes RH.

- Augmenter la formation expertise métier et méthodes de management.

- Créer des équipes mobiles de Conseillers (CC et CCpriv).

- Augmenter et adapter les avantages sociaux (la direction a des projets).

- Enrichir et rendre visibles les parcours professionnels.

 

A minima, nous demandons un moratoire sur la baisse des effectifs.

C’est, selon nous, le prix, la condition de la pérennité du succès de l’entreprise du développement de
son attractivité, et ce, dans de bonnes conditions de travail .

Nous porterons ces propositions au Conseil d’administration de la banque.

* La CFTC ne s’y est pas associée. Juge-t-elle le sujet insignifiant pour faire l’effort d’une
intersyndicale unanime ?