Septembre 2018

 

Evolution et réorganisation de l’activité « Paie – Gestion Administrative » et de la « Logistique Formation » du Groupe Crédit du Nord.

Ce projet consiste à regrouper l’ensemble des activités de paie et gestion du groupe (CDN et filiales) sur 2 sites : Paris et Aubagne. La logistique formation sera quant- à-elle regroupée à Caumartin. La CFDT est satisfaite que ce projet se fasse sans perte d’effectifs mais déplore néanmoins de voir la diversité et la richesse des parcours professionnels en filiales et en régions s’appauvrir au fil des réorganisations. Les allers-retours entre des métiers du réseau et les fonctions support seront quasi impossibles. La CFDT a rendu un avis négatif, d’autant que les conditions de travail au service paie sont aujourd’hui déplorables notamment en raison de plusieurs postes non pourvus, entre autres…

Mensualisation du treizième mois : la fausse bonne idée !

La direction a présenté ce projet comme un moyen de gommer l’impact du prélèvement à la source. Mensualisés pour la grande majorité, le prélèvement à la source n’a en réalité que peu d’impact pour les salariés…

L’habitude et le confort apporté au mois de décembre par le versement d’un 13ème mois, dans une période où les dépenses sont généralement plus importantes, nous semble être une perte non négligeable. Surtout, les salariés aux plus faibles revenus et bénéficiant de la prime d’activité risquent de voir le montant de cette prime diminuer, et donc leur pouvoir d’achat baisser !!! Ce point soulevé par la CFDT n’avait pas été identifié par la direction…

Nous avons donc rendu un avis négatif et nous avons interpelé la direction sur les conséquences de ce projet sur la prime d’activité. Nous vous tiendrons informés de la réponse apportée par la direction.

Evolution des métiers du SVP.

L’intitulé « SVP métier » évolue et devient 2 métiers distincts : « assistant des solutions bancaires et digitales » et « gestionnaire des solutions bancaires et digitales ».

La CFDT accueille positivement une plus grande précision dans les intitulés métiers permettant la reconnaissance de compétences et d’expertise valorisant les salariés. Cette décision répond au besoin des salariés de mieux appréhender la mutation de leur métier, et leurs perspectives d'évolution. Nous notons également que les salariés ont apprécié d’être associés aux réflexions ayant mené à ces évolutions. La CFDT a donné un avis positif.

Modification du barème des Indemnités de Fin de Carrière. La fidélité ne paie plus !

A partir du 1er janvier 2019, les salariés ayant moins de 35 ans d’ancienneté vont voir l’indemnité de fin de carrière se réduire de manière importante, jusqu’à plus de deux fois moins !!!

De nouveau, nous voyons un avantage social au CDN se réduire. Nous estimons que les nouveautés incluses dans le pacte social ne remplacent pas ce qui disparait et que le réinvestissement, même partiel, des économies réalisées, n’est pas à la hauteur. La CFDT a bien sûr rendu un avis négatif sur cette perte d’acquis social.

Point sur la situation du centre de Lajoux

Depuis le début de l’année, notre centre de vacances de Lajoux n’a plus de directeur. Dans l’attente de la concrétisation d’un partenariat avec un prestataire (organisme de vacances et colonie enfant) pour la gestion de notre centre de Lajoux, le président de la Commission Vacances Loisirs Retraités a assumé le poste de directeur au prix de nombreux déplacements et séjours au centre (4 semaines consécutives en juillet 2 en août et tout le mois de septembre). Lors des colonies de cet été, de graves problèmes sont survenus dans 3 colonies sur 4 organisées par le prestataire qui, de plus, n’a pas assumé ses responsabilités. Le partenariat qui devait débuter en novembre a donc été annulé en raison de cette perte de confiance envers le prestataire.

Deux séjours étaient programmés pour Noël et Nouvel An. Le séjour de Noël est annulé par manque de participants, il n’y a que 16 inscrits… (5 familles et 1 couple de retraité)

Concernant le séjour Nouvel An, le nombre d’inscrits aurait pu permettre à celui-ci de se dérouler normalement. Néanmoins, suite à la fin du partenariat avec le prestataire, nous n’avions pas de directeur pour encadrer le séjour. Le bureau du CCE a donc pris la décision d’annuler les 2 séjours, à l’unanimité de l’ensemble des organisations syndicales, CFDT, CFTC et SNB.

Lors du CCE, et malgré la décision des représentants SNB au bureau, la délégation SNB a souhaité maintenir le séjour Nouvel An… Le fait qu’un certain nombre d’entre eux était inscrit n’est certainement qu’un pur hasard…

Nous ne pouvons répondre favorablement à la proposition du SNB d’assumer la direction pendant le séjour. Le métier de directeur de centre ne s’improvise pas et le travail ne se limite pas au séjour. Il y a un important travail de recrutement et d’organisation du séjour avec les prestataires à effectuer en amont et une responsabilité importante en termes de respect des normes de sécurité

Category: