Négociations Salariales 2019 Banque Rhône Alpes

 

Lors de la deuxième séance de négociations du 19 décembre 2018, la Direction a fait les propositions ci-dessous pour les augmentations et primes individuelles ou collectives.

La troisième et dernière réunion de négociations aura lieu le 15 janvier 2019.

Sortez vos mouchoirs : compatissez aux difficultés de la Direction pour faire son budget… Autant qu’elle compatit à la réalisation de vos objectifs !!!

Elle a justifié ses choix par une « équation budgétaire compliquée » pour 2019 :

- Toujours un PNB sous contrainte (votre pouvoir d’achat ne semble pas être sous contrainte selon la Direction… !)

- Une concurrence vive et une pression sur les marges (les impôts et taxes diverses ne pressurent probablement pas votre pouvoir d’achat… !)

- Dernière en date : il faut que la Direction maîtrise la consommation de ses fonds propres (nouvel argument de la Direction pour ne pas faire d’augmentation collective !)

- Enfin, Salariés soyez soulagés, les frais généraux (dont la plus grosse partie est représentée par les salaires) sont bien maîtrisés (vous pouvez être contents de la bonne gestion faite par la Direction… !)

 

Propositions de la Direction :

  • Maintien de l’enveloppe 2018 «Primes» à 950 K€ malgré la baisse des effectifs (-5 personnes)
  • Baisse de l’enveloppe 2018 « Augmentations » à 400 K€ (contre 410 K€ l’an dernier) pour tenir compte de la baisse des effectifs.
  • Mesure collective catégorielle : augmentation de 0,5 % pour les salaires (RCA) inférieurs à 35 K€ avec un plancher à 180 euros (par an, bien sûr… !).

 

Cela concernerait 212 salariés (contre 408 l’an dernier) soit 36 % des effectifs cette année (contre 68 % l’an passé) et un coût pérenne pour l’entreprise de 35 K€ par an (ressortez vos mouchoirs !!) Flash Spécial CFDT 01.2019

La suppression de 5 postes entre 2017 et 2018 représente une économie pour la Banque d’environ 190 K€, pérenne !

Et c’est qui qui remplace les postes supprimés ??? Ceux qui restent !!!

Et l’économie réalisée, elle va où ??? Pas aux salariés qui suppléent les postes supprimés…elle va chez l’actionnaire !!!

 

Le Président est venu en séance de négociations pour dire qu’il fallait « embarquer tout le corps social » (en gros qu’on se serre tous les coudes) pour relever le défi 2019 et qu’il était pour une augmentation collective catégorielle « large ».

La notion de « large » est très relative !! 36 % c’est large pour le Président.

Il faudra lui rappeler la notion de « large » au moment de l’évaluation de vos objectifs réalisés… !!

Quand vous aurez atteint 36 % de vos objectifs, vous serez « large » ?? Nous en doutons….

La Direction a fait remarquer qu’elle avait versé 1.200 K€ d’augmentations réparties sur les 3 dernières années.

Nous, CFDT, avons répondu qu’en une seule année les salariés ont activement participé à réaliser près de 4.000 K€ de résultat de plus que l’an dernier (progression de 15 % du REX de 2017 à 2018) !

La Direction a précisé que ce n’était pas uniquement les salariés qui avaient produit les 4 millions d’euros !!!! Elle a expliqué que c’était les investissements informatiques, les structures, le groupe, les produits vendus ….

Néanmoins ce sont bien les salariés qui sont à la manœuvre au quotidien … !!

Il faudrait que les Salariés de cette banque s’arrêtent de travailler une semaine pour voir combien la Direction sortirait de résultat sans les Salariés !

Une augmentation générale de 1.7 % représenterait une hausse de la masse salariale d’environ 500 K€ et permettrait de neutraliser l’inflation officielle.

La Direction estime qu’avec 0.5 % pour les salaires inférieurs à 35 K€, elle emportera tous les salariés dans un grand élan pour relever le défi 2019… La CFDT estime que le compte n’y est absolument pas !

VOUS LE PENSEZ EGALEMENT ??

Alors faites nous part de vos avis, remarques et idées sur le sujet des négociations salariales en nous adressant un mail sur la boîte mail extérieure de la CFDT :

cfdtbanquerhonealpes@gmail.com