L'actualité sociale régionale

 

Principaux points abordés lors de notre réunion du 27 octobre :

Ça s’en va et ça… finit aux prud’hommes

« Seulement » 10 démissions depuis le début de l’année en net recul
par rapport à 2015. Parenthèse du directeur régional sur la clause de
non-concurrence : le CDN n’hésite plus et attaque en justice ses
« ex-salariés » qui ne respecteraient pas cette clause.
2 actions en justice sont en cours…

 

La folie des renégos

Tout simplement du jamais vu, 400 demandes arrivées au SCR en
septembre 2016… 152 demandes juste sur la semaine 42…
3 renforts sont prévus pour pallier ce nouveau surcroit d’activité.
15 à 16 % de notre stock de PIM aura été renégocié sur 1 an !
La marge sur crédits s’effondre : 0.30 point il y a quelques années,
0.18 à fin septembre 2015 et… 0.11 à fin septembre 2016 !!! Et c’est
pas fini… Bientôt une marge nulle sur notre encours de crédits ?

 

ventes croisées / ventes forcées

Imaginez qu’on demande un accord de taux à son Directeur de
Groupe et qu’il demande des contreparties… Ensuite, flicage : il
vérifie que les produits ont bien été vendus… Aïe aïe aïe !
La justice a déjà été saisie de ce genre de pratiques et, considérant
qu’il s’agissait, in fine, de ventes forcées, a jugé que c’était
purement et simplement illégal ! Notre Directeur Régional a luimême
qualifié cette pratique de « hors la loi ». Pour lui, on peut
suggérer la vente additionnelle… Pour la CFDT, quand il y a flicage
derrière c’est une obligation et plus une suggestion. La CFDT a donc
demandé que les Directeurs de Groupe soient sensibilisés aux
bonnes pratiques… Affaire à suivre !!!

 

RTT par demi-journées : la vraie règle

Texte RH du 4/10/2016 : La pose de RTTE en 1/2 journée est limitée à
8 par an (samedi ou autre).
L’accord RTT : Au delà de ces 4 jours par an, l’utilisation des jours de
repos RTT par demi-journée reste possible, mais en accord avec la
hiérarchie. Oups, la DRH a encore oublié ce détail…

 

Point sur la situation économique de la région Nord Ouest

Objectif de PNB à fin 2016 : + 0.3 % 

PNB à fin septembre 2016 : - 2.4 % 

Un simple changement au niveau des indemnités sur remboursements
anticipés plombe notre PNB.
Avant le 1er mai, l’indemnité transactionnelle était de 3% du capital
restant dû. Depuis le 1er mai, l’indemnité notionnelle est passée à 6 %
impactant directement chaqueagence. A iso méthode de calcul, le PNB
ne se tasserait « que de » 1.3 %...

Les grandes lignes sont les suivantes :

- La baisse des taux a un effet délétère sur notre PNB : la marge sur dépôts
est plutôt maitrisé (99 % du budget couru) mais la marge sur crédits s’écroule
(cf : point renégo au recto).

- Les commissions bancaires sont en phase avec les prévisions budgétaires :
ceci est lié entre autres à une augmentation de la participation bénéficiaire
aux assurances emprunteurs.

- Les commissions financières sont moins toniques qu’espéré

- Les commissions Etranger sont excellentes (111 % du budget)

C’est vrai que le PNB et le RBE ne sont pas au mieux de leurs formes
malgré une maitrise des charges qualifiée de bonne par la Direction…mais
creusons encore un peu.
Le coût du risque est excellent ! Ouf. Enfin un voyant qui est au vert.

Au final, le RBE après provisions est lui aussi dans le vert à à fin septembre
et en très nette augmentation de 13.8 % !

Prévisions 2017

PNB en baisse de l’ordre de 3.2 % !

Les formations MRA vont débuter très prochainement et la commercialisation
de l’assurance auto débutera dès janvier. Notre Directeur Régional y voit déjà
un magnifique relais de croissance !

A quand le rayon boulangerie dans nos agences ? Bon si on vend le pain au
chocolat à 10 centimes on ne va pas faire beaucoup de marge ! ☺

En 2017, la Direction Régionale prévoit l’ouverture d’une agence à Rennes !
La stratégie est de faire montée en gamme les commerciaux… encore et encore.

Le métier de Conseiller de clientèle patrimoniale va se développer, des métiers
spécialisés vont sûrement être créés (Conseiller Professionnels « TPE », Conseiller
Entreprises dédié « Entreprises innovantes ».

Pour tout renseignement complémentaire, contactez vos délégués CFDT