le journal de la CFDT Ile-de-France

 

Quelques chiffres du baromètre employeur en Ile de France

Il ressort de l’analyse une forte attente sur le développement des outils informatiques, surtout pour la DRIF, DRE, et sur le volet digitalisation, principalement pour la direction du marketing (qui inclut le Centre Expert Multimédia ex. BAD).

Dans presque toutes les directions de notre Région, une réelle attente sur la reconnaissance individuelle et la valorisation des parcours pro. Espérons que les différentes directions prennent la mesure de ces attentes.

Il faut noter sur la DRIF que 50% des répondants considèrent que la situation générale « va plutôt en se dégradant » (vs 41% sur le CdN). A bon entendeur…

Sur la DRE, l’item « communication » ressort dans les choses à améliorer via le partage des bonnes pratiques, les « feed back » notamment sur les performances qui ne sont pas assez importants

Côté Direction des Ressources, l’analyse a souligné qu’il faut une certaine vigilance sur l’exercice des métiers et les process.

 

L’entretien professionnel

Il va être mis en place pour tous les CDI ayant au minimum 2 ans d’ancienneté ; pour celles et ceux qui reprennent après un Congé Longue Durée (longue maladie par exemple ou congé parental) ou après l’exercice d’un mandat syndical.

A cette occasion, il sera fait par le Rh un point sur : l’expérience et les compétences professionnelles, l’identification des actions de formations, la mobilité éventuelle, les projets professionnels à court, moyen et long terme. Un bilan plus poussé sera fait à 6 ans.

Espérons que cette procédure permettra de mettre clairement en perspective les évolutions professionnelles de chacun-e et ce, sans chausse-trappe… Une note de conseils CFDT pour ces entretiens sera bientôt diffusée.

 

Quelques infos DRIF

Projets en réflexion (nous n’avons pas encore connaissance des lieux ciblés) :

  • Environ 40 agences ciblées pour des fermetures tardives (au delà de 18h)

  • Environ 20 agences devraient passer de 5 à 4,5 jours de travail

  • Environ 10 agences vont voir leurs jours d’ouvertures modifiés

    La CFDT restera attentive aux conséquences de ces changements sur les conditions de travail et l’articulation avec la vie privée. En effet, autant nous accueillons positivement le passage de 5 à 4,5 jours d’ouverture, autant nous craignons qu’une fermeture tardive (19h par exemple), même si ce n’est qu’un soir par semaine, puisse avoir des conséquences sur l’articulation avec la vie privée (récupération des enfants, retour tardif quand on a un temps de transport relativement long…) et aussi engendrer de futurs problématiques pour « staffer » l’agence concernée.

     

    Bilan des fermetures estivales 2017 : 13 agences ont été concernées pour un coût d’environ 10K€ (dont 5K€ de communication). Même si la DRIF a géré ces fermetures plus sereinement du fait de l’expérience des années précédentes (comme une communication vis à vis des clients faite plus en amont, l’activation des répondeurs…), nous restons dubitatifs sur l’utilité de cette démarche.

    Par ailleurs, nous sommes satisfaits de la gestion des fermetures estivales côté CEM (ex BAD), le recours à l’intérim a compensé les absences dues aux congés et les potentiels flux d’appels liés à ces fermetures.

    Parallèlement, il a été constaté une diminution des pics d’appels et les répondeurs ont permis de faire baisser l’insatisfaction clients car il prévient du routage vers la BAD lors de la fermeture estivale ou de la bascule vers l’agence de repli.

     

Enfin, la CFDT se satisfait de la création des deux postes de « DOC pro », c’est une très bonne chose pour aider les nouveaux conseillers pro dans leur prise de fonction s’il s’agit bien d’accompagnement et pas de flicage. Ce type de fonctionnement doit être généralisé afin d’améliorer tant les conditions de travail que l’expertise des conseillers et donc les performances de l’entreprise