le journal de la CFDT Ile-de-France

 

Quelques infos sur la vie de la région et de l’entreprise…

 

Affectation participation intéressement 2017 : c’est maintenant !

 

Du 9 au 23 mai, vous devez choisir entre perception et affectation PEE/PERCO de votre participation intéressement. Ne laissez pas passer la date !

 

Indemnités Vacances enfants du CCE : pensez-y !

 

Via : Liens utiles – CCE, vous avez accès aux formulaires de demandes d’indemnités vacances (E1-E2-E3) pour vos enfants (séjours encadrés enfant avec hébergement, vacances enfant sans hébergement, vacances enfant avec hébergement avec les parents ou sans pour les enfants de +16 ans).

 

Agences conseil : la suite...

 

Le Vésinet agence sans caisse, clients essentiels transférés vers St Germain,  suppression d’1 poste de CC

Palaiseau agence sans caisse, clients essentiels transférés vers Antony, suppression d’1 poste de CC

Levallois Pompidou agence sans caisse avec ABV*, clients essentiels transférés vers Levallois Centre, suppression d’1 poste de CC / création d’un poste de Ccprivé

Auteuil agence sans caisse avec ABV*, clients essentiels transférés vers Exelmans, -1 poste d’ACR

                                                                                                     Au total : suppression de 3 Postes

Ces projets entrainent toujours les mêmes problématiques : qui va gérer les DAB ? Les ABV ? L’accueil matinal ? L’administratif guichet comme les remises chèques, les chéquiers etc. ? Ces tâches risquent de revenir au Ccprivé même si dans la théorie il nous est répondu que l’accueil est fait à tour de rôle dans l’agence. Et quand le Ccprivé sera en congés, en formation ?

 

La CFDT donne des avis négatifs sur ces projets. En effet, des postes sont supprimés dès la transformation en agence conseil, nous souhaiterions que le CdN laisse le temps au changement, que chacun s’organise avant de voir si 1 poste doit bien être supprimé. Ces agences perdent aussi leurs alternants, la directive étant : pas de caisse, pas d’alternant. La direction refuse d’entendre nos arguments sur ce sujet. Pourtant les ratés au départ ont été nombreux !

 

L’UMAA peut être appelée en renfort et plus uniquement sur des métiers administratifs. Par contre, la direction aurait des difficultés à recruter, il leur manque 3 personnes à l’effectif. Partant de ce constat, il est compliqué de venir en soutien aux agences, elles aussi en sous-effectif. Une équipe UMAA de conseillers plus importante soutiendrait mieux le réseau.

 

Notons aussi que tous ces projets impacteront la BAD vers qui , basculeront les appels l’après midi. L’effectif n’étant pas encore à niveau, la charge de travail y augmente doucement mais surement...

*ABV : automate bancaire valorisant permettant des versements de billets par les clients pro.

 

Quelques informations

 

Dématérialisation des factures pour le SCR et des TIM pour le COMEX : on y est enfin ! En juin 2016, la CFDT a été porteuse de vos demandes à pouvoir scanner ces documents directement aux services concernés, le process est rendu possible depuis peu !

 

Vendredi 26 mai est posé 1 journée en RTTE sur Norbail Immobilier. Attention, les RTTE n’apparaissent pas en Rh.net. Si votre agence/service n’a pas posé de jours collectifs RTTE, pensez à les poser individuellement (notice Biblioged RTTE 2017).

 

Fermetures estivales : 22 agences seraient concernées (sous réserve qu’il ne reste qu’un-e seul-e salarié-e qui ne soit pas en congés).  Sur le principe cela conviendrait, reste à voir si celui ou celle qui assume seul-e la charge de l’agence fermée ne soit pas noyé-e par l’ensemble des tâches incompressibles qui lui incomberont (DPR, boites mails, demandes clients...).

La encore, la BAD va être sollicitée pendant cette période de congés. La direction nous a signalé qu’elle anticiperait le potentiel flux d’appels et ferait le nécessaire pour ne pas mettre en risque les équipes.

 

Sur notre périmètre, sur la période janvier-mars 2017, 39 salarié-e-s sont sorti-e-s des effectifs CDI toutes directions confondues, dont près de 80% de démissions. Certes sur un effectif d’environ 2500 salarié-e-s cela peut paraitre peu, cependant, nous restons vigilants sur cet indicateur, et attendons les chiffres du second semestre, suite à l’annonce des comités de rémunérations qui semble avoir fait beaucoup de déçu-e-s.

 

Rappel sur le déroulement de travaux dans votre lieu d’affectation: les gros travaux doivent être faits en dehors des horaires des services/agences. Actuellement sur l’immeuble Anjou, d’importants travaux sont en cours, si vous constater trop de nuisances, de disfonctionnements, contactez nous et/ou envoyez un mail à « CHSCT.PARIS » pour que nous puissions intervenir. 

 

Rapport annuel 2016 de la médecine du travail

 

Les situations de souffrance au travail ne touchent pas que le réseau, toutes les directions sont concernées.

Les causes sont toujours les mêmes, d’années en années, mais le mal s’aggrave. En effet, les salarié-e-s n’ont pas l’impression que l’entreprise trouve une solution à leurs problématiques :

              -Les sous-effectifs à moyen voire long terme subis par les équipes pour diverses raisons : maladie, poste vacant suite à une démission… Certain-e-s salarié-e-s se sentent isolé-e-s, oublié-e-s

              -La charge de travail en augmentation (renégociations, poids de la réglementation, manque d’effectif…)

              -Le manque de reconnaissance à la fois financier mais aussi professionnel

              -Une organisation du travail menant souvent à des injonctions contradictoires, à « bâcler » une tâche pour passer à une autre par manque de temps

Certes, un accord sur la Qualité de Vie au Travail est en passe d’être signé, mais il ne fera pas tout...

 

La constitution d’une cellule RPS* préconisée par le médecin dans son rapport est bien évidemment soutenue par la CFDT qui rejoint la position du CHCST.

 

Lors d’un précédent rapport de la médecine du travail (extrait du rapport 2015), il nous avait été détaillé les trois stades de souffrance au travail  que nous vous rappelons :

 

 1- début par une tension au travail : angoisse, trouble du sommeil, nervosisme, pensées accaparées par son activité, craintes de l’erreur, conséquence sur la vie familiale et sociale, impossibilité de se détendre …c’est ce qu’on appelle autrement le « stress au travail ».

Un certain nombre de salariés passeront malheureusement à l’étape suivante

2- état de souffrance au travail : nuits agitées, réveils intempestifs, pleurs incontrôlables, difficultés à se concentrer, troubles de la mémoire, erreurs dans le travail, incapacité à remplir une tâche correctement ou jusqu’à son achèvement, perte de confiance en soi, jusqu’au stade où survient l’impossibilité de travailler et même de venir sur son lieu de travail - en réalité, nous sommes ici dans le cas d’un vrai état dépressif qui va nécessiter une prise en charge avec arrêt de travail et soins. La reprise ne pourra alors se faire que dans un autre poste de travail quel qu’en soit la cause (suite à conflit interindividuel ou à conditions de travail ressenties comme insupportables).

3- Enfin, pour un petit nombre de cas décrits précédemment, c’est le BURN- OUT c’est dire une souffrance au travail poussée à son paroxysme, le risque étant le passage à l’acte… comme cela a pu se produire dans certaines autres entreprises. C’est une urgence absolue !

 

Dès les premiers signes de mal être au travail, prenez RDV avec la médecine du travail et/ou contactez nous !

 

Nous avons aussi demandé à nouveau à la direction une grande vigilance sur les heures supplémentaires pour beaucoup non déclarées, nous souhaitons une nouvelle sensibilisation des salarié-e-s sur le sujet. Nous insistons aussi sur le fait que les heures supplémentaires ne deviennent pas la solution pour combler un manque d’effectif que nous considérons comme chronique dans certains endroits.

*RPS : risques psychosociaux