Report des Négociations sur les salaires !

 

Les Négociations Annuelles Obligatoires sur les salaires reportées au CdN! C’est quoi ce bordel ?

Provisions pour litige: 300 Millions € ! La SG à nouveau dans la tempête… Devons-nous le payer ?

Pour mémoire : le courriel de la direction des Ressources Humaines du 2 mai 2017.

« NOUVEAUTE 2017 : un plan mondial d'actionnariat salarié (PMAS) est proposé par la Direction Générale de la Société Générale

A cette occasion, pour les investissements réalisés sur le fonds Relais G 2017 :

L’abondement de la première tranche de 0 à 400 € est porté de 100 % à 300 %. Pour un versement de 400 €, l’Entreprise verse 1200 € soit un total épargné de 1.600 € »

« Effet Waouh » garanti ! Mais « les promesses n’engagent… »

Gros rétropédalage : courriel SG du 3 novembre 2017

« Nous avons décidé, avec l’accord du Conseil d’administration, de ne pas procéder à l’émission de ce plan initialement prévue en cette fin d’année 2017. Nous sommes conscients des désagréments causés par cette décision, et examinons les conséquences éventuelles pour nos salariés. »

Vous en avez rêvé… La SG ne l’a pas fait ! Manque à gagner par salarié : 1200 €…

Les raisons, nous les connaissons : accusations de manipulation du taux interbancaire (Libor) et accusation de corruption par le fonds souverain Lybien (Lia) et… La facture (amendes et provisions) s’élève à plus de 2 milliards sans compter l’affaire Kerviel.

Nous ne pouvons plus payer les affres du groupe, un signal fort est nécessaire d’autant que le CdN comme le secteur bancaire est en perte d’attractivité et que d’autres banques comme la BNP récompensent (certes pas encore assez, mais elles le font) leurs équipes de manière collective.

Nous attendons un signal fort de reconnaissance !

 

La CFDT demande :

  • 1.5 % d’augmentation générale des salaires,

  • une prime collective de 1 000 €

Les salariés du Crédit du Nord n’ont pas à payer (encore) les affres de la SG. La « solidarité » a ses limites surtout quand elle va toujours dans le même sens. « L’esprit d’équipe », ce n’est pas tout pour le Président du Club, c’est aussi pour les joueurs !

D’autant que les résultats commerciaux du Crédit du Nord sont excellents et que les salariés ne sont pas responsables de la situation de taux bas menée actuellement qui impacte à la baisse notre PNB. Et qu’il n’y aura pas d’excellence sans reconnaissance !

Contre vents et marées, le navire CDN garde le cap… L’équipage doit être récompensé !