Pour contrer l'action maléfique du patronat à l'Association Française des Banques (AFB) visant à réduire à néant les acquis de la Convention collective, l'intersyndicale Crédit du Nord rappelle le 20 octobre 1999 à ses équipes les actions à entreprendre et la démarche à tenir en termes d'actions.

- Circulaire aux équipes syndicales locales des syndicats CFDT - CFTC - CGT - FO - SNB-CGC du Crédit du Nord Groupe commun de coordination intersyndicale Crédit du Nord Paris, le 20 Octobre 1999 Les cinq organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, CGT-FO, SNB-CGC du Crédit du Nord se sont réunies à l’échelon national le 19 octobre 1999 à Paris, afin d’étudier les initiatives d’actions à entreprendre au sujet de la Convention Collective Nationale de la Banque (CCN). Prenant appui sur les orientations de l’Interfédérale à cinq, elles ont décidé de créer un Groupe Commun Permanent de coordination et d’impulsion de l’action pour la défense de la dite CCN. Au niveau inter fédéral, un Comité National d’Action (CNA) constitué des 5 Fédérations organise l’action. Ce CNA a créé un site Internet régulièrement mis à jour que vous pouvez consulter si vous avez un accès possible à Internet (travail, syndicat, personnel) et dont l’adresse est : http://cna.banques.free.fr/ Ce groupe est composé d'un DSN pour chacune des 5 organisations du Crédit du Nord (Alain Bonnet pour la CFDT). Les orientations retenues Le 19 octobre 1999, les 5 organisations sont convenues d’entreprendre une action dans la durée comportant des initiatives régulières et des initiatives ponctuelles. Le tout s’inscrit dans le cadre des initiatives menées dans la profession. Il importe de se retourner vers les syndicats locaux qui ont certainement déjà organisé une campagne d’actions. En l’absence d’initiatives locales, nous vous recommandons de suivre les orientations suivantes proposées par l’intersyndicale Crédit du Nord. a) Actions régulières et permanentes Les actions envisagées seront finalisées progressivement dans les prochains jours. Il s’agit pour l’essentiel des initiatives suivantes : - Interventions à partir de sites Internet en direction des salariés du CdN et des Directions, - Appel à tous les salariés à mener une grève du zèle déterminée (respect strict des consignes de travail), - Respect absolu des 39 heures (pas une minute de plus), - Organisations d’heures d’informations syndicales, - Poursuite du travail d’explication autour du tract inter fédéral de septembre 1999 (le 6 pages couleurs intitulé « Projet AFB : La cohérence du vide ! »), - Dans toute la mesure du possible et dans le respect des politiques de chaque organisation, report des réunions IRP (DP, CE, CCE, Commissions, etc.) ou négociations ou allégement de notre participation (en termes de durée et de nombre de participants), - Débrayages systématiques le dernier jour de la semaine en fin de journée et d’une durée inférieure à l’heure (55 minutes maximum afin de rendre difficile la comptabilisation patronale). b) Actions ponctuelles (sans priorité particulière) - S’inscrire une ou plusieurs fois dans la campagne inter fédérale de blocage des DAB et Gab (nous contacter par téléphone pour les détails pratiques), - Lancer périodiquement la campagne d’affichage (affiche interfédérale, 50.000 sont tirées), - Organiser des initiatives ponctuelles d’occupation d’agences et d’unités (les détails vous seront communiqués en temps utile par précaution), etc. - Initiative d’une entrée retardée à compter du 26 octobre 1999 (nous téléphoner pour plus de détails) à 10 H 00, pouvant aller jusqu'à 2 heures. Pendant ces 2 heures il est tout à fait possible d’organiser des heures d’informations syndicales (attention prévenir la direction une semaine avant), - Participation des militants au rassemblement fédéral du 9 novembre 1999 (tous les délégués élus au 1er tour doivent pouvoir se libérer) qui se tiendra à Paris de 10 H à 16 H à la Bourse du travail, 85 rue Charlot à Paris (Métro république). C’est en s’appuyant sur l’analyse et le résultat de ces initiatives multiples lancées dans les différentes banques ainsi que sur le rythme d’avancée réelle ou non des négociations à l’AFB que l’Interfédérale et l’Intersyndicale du Crédit du Nord pourront décider dès le 9 novembre 1999 de l’organisation de mouvements plus durs avec les salariés dans la perspective d’une généralisation de l’action. Les Délégués Syndicaux Nationaux des 5 Syndicats du Crédit du Nord